Claude Lamarche, auteure des romans Les têtes rousses et Les têtes bouclées, blogueuse


Des pages et des pages

de Claude Lamarche

site créé par Despagesetdespages.com

Droits réservés: Claude Lamarche

Biographie


Née au printemps, un vendredi saint, baptisée le jour de Pâques, prénommée Claude, parce que ma mère aimait bien les reines de France; j’ai dû me sentir unique, originale: j’avais déjà une histoire. Une mère couturière de talent, traductrice de profession. Un père professeur de raison, écrivain de cœur. Un frère aîné avec qui j'ai commencé à m'entendre une fois dans la vingtaine. Je me suis promenée avec ma famille de ville en ville jusqu’à ce que tout le monde s’établisse dans la Petite-Nation, région située dans l’Outaouais.


À 20 ans je laisse les études universitaires en littérature pour enseigner et demeurer à la campagne. En 1976, pendant deux années de congé sans solde, j’essaie de vivre mon rêve: écrire. Les Éditions Quinze acceptent de publier Je me veux et De rien autour à rien en dedans. Les édtiions Paulines lancent deux livres pour les 9-15 ans: Le mystère de la femme en noir et Poursuite sur la Petite-Nation. Avec mon père, Jacques Lamarche, je co-signe quelques livres scolaires. À la fin de juin 1978, je délaisse l’enseignement non sans avoir écrit un petit livre avec mes dernières élèves: Appliqués et patchwork et finalement en 1979, je publie avec Louise Falstrault: Pourquoi nous avons cessé d’enseigner.

Pendant vingt ans, je travaille pour l’hebdomadaire de la région La Petite-Nation


En mai 1999, je décide de me consacrer à mes projets personnels.

En novembre 2000, je renoue avec la publication avec Visions de la Petite-Nation qui conjugue bien nature et peinture en dessinant avec des mots le portrait de 17 artistes peintres qui vivent ou viennent peindre dans la Petite-Nation, région dont je ne me lasse pas de parler. Je collabore également avec Jacques Lamarche à la rédaction et révision de certains de ses livres.

De 2000 à 2004, j'ai le plaisir de rencontrer des gens du milieu de l'agriculture, de leur faire raconter un peu leurs journées et de publier ensuite ces reportages dans le journal hebdomadaire La Terre de Chez nous. Un plaisir qui me rappelle les histoires que ma mère me lisait le soir, les biographies que je dévorais et dévore encore. 

En septembre 2003, je marie deux de mes passions: arts visuels et écriture en devenant chroniqueure à Centrart.qc.ca. Je prends plaisir à écrire sur les artistes peintres, comme dans le livre Visions de la Petite-Nation, en faisant connaître de nouveaux noms tels ceux de Mahey, Nicole Rhéaume.

En mars 2005, la biographie sur mon père, Jacques Lamarche, un homme, une époque, voit le jour aux Écrits Hautes-Terres avec lancement à l'auberge du lac Viceroy, symbole de mon enfance quand elle n'était que la ferme Caron.


Pendant treize ans, jusqu'en 2008, j'écris, je monte, je produis, et distribue le Guide touristique de la Petite-Nation.


Fin 2004, je pars à la recherche de mes ancêtres, du côté maternel, une nouvelle passion la généalogie,  voir la généalogie>>>


En novembre 2008, je commence un blogue où il est question d'écriture, de lecture, de peinture, de voyages.
Lire le blogue>>>


Après avoir écrit sur mon père, un petit livre bleu que ma mère m'a offert sert de départ à une longue recherche sur ses ancêtres irlandais. Le récit s'intitule Les têtes rousses et, après sept ans de révisions, corections, ateliers d'écriture, le roman voit enfin le jour en octobre 2011, chez Vents d'Ouest.  Les têtes bouclées ont suivi en septembre 2015.


Mes trois passions: lire, écrire, voyager. Mon rêve:  ne vivre qu’elles.