Voyages de Claude Lamarche et de Louise Falstrault
Sainte-Flavie juin 2015
Bas Saint-Laurent 2018
Rives du Saint-Laurent, Baie Saint-Paul, Saint-Siméon, Notre-Dame-du-Portage, L'Islet-sur-mer, Nicolet, Deschaïllons, Sorel
Mauricie (parc national), Voyages de Claude Lamarche et de Louise Falstrault
Parc Doncaster, Sainte-Adèle, escapade de Claude Lamarche et de Louise Falstrault
Adirondacks
Voyages de Claude Lamarche et de Louise Falstrault. Burlington, lac Champlain
Les Montagnes blanches au New-Hampshire
Voyages de Claude Lamarche et de Louise Falstrault
Voyages de Claude Lamarche et de Louise Falstrault
Gaspésie
Val-Comeau, Nouveau-Brunswick, de Claude Lamarche et de Louise Falstrault
Ouest du Canada et des Etats-Unis, voyages de Claude Lamarche et de Louise Falstrault
voyage en Ontario, baie Georgienne, parc Killbear
Lac-Saint-Jean, Saguenay, Val-Jalbert, Saint-Félicien, Saint-Siméon, Tadoussac
Côte-Nord, Tadoussac, Baie-Comeau, Sept-Îles, Havre Saint-Pierre, Longue-Pointe-ce-Mongan, Natashquan
Yukon-Alaska
Croisière sur le Bella Desgagnés
Tunisie, voyage de Claude Lamarche et de Louise Falstrault
Espagne, Andalousie, Portugal
Voyages de Claude Lamarche et de Louise Falstrault
pge titre des voyages dans le sud
Ouest du Canada et des Etats-Unis, voyages de Claude Lamarche et de Louise Falstrault
Cape Cod, Voyages de Claude Lamarche et de Louise Falstrault
Floride et Georgie, voyage de Claude Lamarche et de Louise Falstrault
New-Hampshire et Maine aux Etats-Unis récit
sud-ouest americain, Louisiane, Texas, Arizona
Yukon-Alaska
Contact avec Claude Lamarche et de Louise Falstrault

La Basse Côte-Nord

sur le Bella Desgagnés

Nos voyages et nos escapades

Du lundi soir 8 août au lundi matin 15 août 2016, nous avons fait une croisière sur le navire ravitailleur Bella Desgagnés


Voyager, c’est découvrir et admirer de nouveaux paysages.

C’est entendre des accents tantôt chantants, tantôt rudes comme les galets.

C'est rire avec les autres voyageurs.

C’est écouter les histoires et les plaintes des gens de la place. Essayer de comprendre leur parcours, leurs espoirs, leurs revendications.

C’est comparer avec nos propres opinions, et finalement les trouver parfois semblables, ces opinions sur la politique municipale, provinciale ou fédérale.

C’est dormir au son des vagues, mais surtout au bruit des moteurs.

C’est se gâter, se reposer.


Et rêver. Mais cette fois, je n'ai pas eu le temps ni le loisir de rêver. J’aurais voulu que la poésie des lieux m’inspire des mots jolis. Des mots de mer, d’îles, de tourbières et de vents.

Ne vinrent que ceux du pratique, du réel, de la conversation sociale. Pourtant, des mots affluèrent, des nouveaux ou rarement employés dans mon Outaouais agricole, comme chicoutai, crâbe, timonerie.


Pendant le voyage, j’ai écouté, vu, ressenti. Je fus émerveillée de tout parce que tout était nouveau.

C’est au retour quand je viens pour commenter, pour écrire les légendes des photos que je m’aperçois que je n’ai pas tout retenu. Que je ne sais pas tout. Que je ne sais rien. Que je ne peux pas parler à la fois de l’histoire, de la culture, de la langue, de la géologie, des pêches.


Donc, ci-après un album photo qui ne dit que le survol de cette croisière sur un bateau qui ravitaille la Basse Côte-Nord et Anticosti. Des impressions. Que le beau. D’ailleurs nous avons eu beau temps. Un petit dix minutes de pluie à Blanc-Sablon. Qu’une petite nuit de roulis, presque un bercement. Pas de mal de mer ni de vagues fracassantes.

Et pas de photos des repas alors que ce fut une des principales attractions du voyage. Un régal offert à des yeux ébaubis, une fête visuelle et gustative trois fois par jour.

Et pas de photos du personnel au sourire charmant, à l'accueil chaleureux, au travail professionnel.


C'est maintenant que l'imaginaire prend la relève et tout ne semble que rêve.